Pourquoi je suis amoureuse des boules de poil d’Animal Crossing

La Nintendo DS a été une de mes premières consoles de jeu, après la Gameboy de mon père. Je n’ai pas eu énormément de jeux dessus, hormis Nintendogs, des jeux des Sims et Animal Crossing. Je n’ai même pas eu un Pokémon à vrai dire, et je le regrette un peu. Mais quand ma meilleure amie a acheté sa console, Wild World est vite devenu mon jeu préféré. Attention je vais clamer mon amour pour la série Animal Crossing !

Ce jeu, c’est objectivement le summum de la choupitude. Pour ceux qui y auraient échappé, le joueur y incarne un résident dans un adorable village peuplé d’animaux. La réussite repose sur l’entraide entre les joueurs : pour avoir de l’argent (ou clochettes), il vaut mieux compter sur des fruits importés d’autres villes. Le but étant d’agrandir sa maison pour des sommes exorbitantes et de compléter le musée de la ville.

On peut reprocher pas mal de choses aux graphismes de Wild World, mais je les ai adorés pour leur aspect naïf. Ce jeu dégage une véritable joie de vivre grâce aux couleurs vives du ciel, des animaux, des décors.

Le thème de Wild World, très mélancolique, me rend extrêmement nostalgique. Au point que je l’ai téléchargé, avec soixante-quinze autres des chansons de Kéké. De temps en temps je les écoute, en me souvenant des habitants qui les avaient dans leur maison. Comment ne pas succomber à Ballade de Kéké ou Kéké Chorale ?

Les années que j’ai passées à jouer à Wild World, c’était l’époque la plus prolifique de mon imagination. Avec mon amie, nous avions établi des œuvres caritatives dans nos villes, nous créions des plans d’urbanisme, nous vendions des bouts de terrain et nous rédigions des règles à l’intention des autres visiteurs. Epoque bénie où tout était possible avec un peu de créativité.

De tous les habitants qui sont passés par ma ville, deux m’ont particulièrement marquée. Un cochon bleu qui s’appelait Bonno et un Gaston, un lapin qui est resté plus de deux ans dans ma ville. C’est avec Gaston que j’ai remarqué à quel point les dialogues des habitants ronchons étaient amusants. Il s’agit de loin de la personnalité que j’ai préféré chez mes animaux.

Et puis l’an dernier, fin juillet, je me suis décidée à acheter une 3DS pour profiter de New Leaf, et un peu de Pokémon aussi. (Je n’ai pas eu de Wii, je n’aime pas spécialement le principe de cette console. Mais je n’ai aucun problème avec les gens qui aiment gigoter devant leur télévision.)

Promesse alléchante que celle d’être maire de sa propre ville. Eh bien, je n’ai pas été déçue. Certes, ma ville est loin d’être parfaite et je tâtonne bien souvent afin de trouver ce qui sera le plus joli, mais je n’en suis pas moins contente. J’avoue que parfois j’ai un peu honte quand je vois les villes japonaises qui sont impeccables, mais je n’ai que des habitants adorables alors ça compense.

Même s’il y a à boire et à manger de ce côté-là, globalement les animaux sont jolis. Bon, toute personne ayant eu Gertrude dans sa ville voudra me contredire, mais Wolfgang, Fanny, Stefaon et Faust étaient là pour compenser. (J’ai eu Paulito aussi, et sa couleur si délicate de pâtes régurgitées.)

Depuis la dernière mise à jour j’ai acheté une figurine amiibo. Comme je joue beaucoup à Puzzle league et à Happy Home Designer mon petit Tom Nook me sert pas mal. En plus ça fait un beau souvenir à conserver, je trouve. J’adore garder les vieux objets, les prospectus et tout ce qui ne sert à rien, mais je parlerai de ça une autre fois. J’aurais préféré avoir Thibou, qui était mon personnage préféré dans Wild World, mais ils ne l’avaient plus dans mon petit magasin.

Et pour finir, comme tout a été amélioré dans New Leaf, je peux jouer avec tous mes amis. Il était assez compliqué de se connecter à la box depuis une DS, comme on s’en souvient. Mais avec la 3DS, la démarche a été simplifiée. Pouvoir jouer avec des gens qui habitent loin de chez moi a été un véritable plaisir. Quelques petites photos avec Funestie et Kévin :

Si jamais vous vouliez visiter Hiems, ma ville (maire Sépu) :

CA :  4828 – 8551 – 3478

CO : 6F00-004B-D8B7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.