Saturne

Il n’est pas rare d’être fasciné par les objets célestes. Honnêtement, les astres vendent du rêve. Entre étoiles, comètes, astéroïdes, planètes et autres satellites, on a de quoi s’émerveiller pour des siècles. Les superstitieux croient y lire l’avenir : feuilles de thé, lignes de la main et astrologie sont autant d’armes contre l’incertitude. Moi qui ignore tout, moi qui me pose en authentique sceptique, mon truc, c’est juste Saturne.

Saturne, sixième planète du système solaire, la géante promène ses anneaux dans l’immensité de l’espace. Les anneaux de Saturne me sont plus doux que les oignons frits, la tarte aux mirabelles et la glace au yaourt réunis. Les teintes de sa garde-robe n’agressent pas l’œil, c’est que mon égérie a du goût ! J’ai passé mon année de terminale à dessiner des planètes sur les coins et dans les marges de mes feuilles de cours. Qu’elle me pardonne les couleurs criardes que je lui attribuais, je manquais du matériel adéquat pour lui rendre grâce.

Si mon amour pour Saturne est la résultante d’une passion que j’ai eue, plus jeune pour l’astronomie et de ma présence à quelques conférences sur le sujet ; j’aimerais aborder l’autre face de Saturne.

Divinité régissant le temps d’après les Romains, il ravira tous les amateurs d’anecdotes glauques. Ouioui, il s’agit bien du titan qui dévorait ses propres enfants (c’est chouette, d’ailleurs le tableau est de Goya, et j’aime Goya alors c’est encore plus chouette). Les gens qui regardent Game of thrones, s’il vous plaît, ne jouez pas les prudes. Bien que les Saturnales antiques aient été des fêtes joyeuses, dans les siècles qui ont suivi et encore aujourd’hui, Saturne est intimement lié à la mélancolie. On comprend aisément pourquoi : dans la conception moderne, voir sa jeunesse s’enfuir est une chose terrible. Si la chanson Saturne prend le contre-pied de cette position, c’est justement parce que la poésie ne cesse de clamer que les plus belles fleurs se fanent. D’ailleurs, il me semble que l’interprétation que Joël Favreau a faite de Saturne est la troisième raison pour laquelle Saturne m’est chère. L’accordéon apporte vraiment quelque chose de spécial.

 

Je pense avoir fait le tour de ce que Saturne représente pour moi. Rien de bien folichon en somme, ce n’est qu’une clé pour entendre le reste de mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.